Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde
image1

Le chevalier du pinceau

Le chevalier du pinceau

Le chevalier du pinceauLe chevalier du pinceauLe chevalier du pinceau
Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde Francis Plourde

Le chevalier du pinceau

Le chevalier du pinceau

Le chevalier du pinceauLe chevalier du pinceauLe chevalier du pinceau
image2

Chevalier du pinceau.

Né au Saguenay Lac St. Jean le 4ièrne jour de l’année 1949, il est le 7ième enfant d’une famille de huit. Dès ses premières années scolaires, ses talents artistiques se manifestent d’une manière significative.


Il étudie le dessin en milieu naturel, effectue des décors de scènes, publie avec le groupe Amirondeau trois recueils de poésies et compose des textes pour des présentations artistiques.


Dans la région de Montréal, avec l’artiste peintre Lorraine Landry, sur une période de sept ans, il précise son style en session semi privée,

 Il étudie l’histoire de l’art avec monsieur Guy Robert,  notoriété comme critique en œuvre pictural et professeur à l’école des beaux arts de Montréal.


Ses œuvres ont été publiées dans la revue l’actualité, de la rive sud de Montréal, honorées de mentions dans quelques expositions et concours, collectionnées par des connaisseurs,  organismes gouvernementaux et 

exportées à l’étranger.


Il fonde en 1992, avec le support de l’artiste Louise Lavoie, l’association des artistes de la SAQ, Maintenant dégagé de ses responsabilités professionnelles, il met sur toile ses réflexions, observations et ses états d’âme.


Polyvalent, sensible et instinctif, il s’exécute donc au gré des séries sur lesquelles il chemine.


Événements a venir

Magasine Loft et Décoration

image3

 Rendez vous à la page 88 du magasine Loft et Décoration pour découvrir mon article. 


Contact

Envoyez-nous un email !

Francis Plourde

Nous serons heureux de vous rencontrer sur rendez-vous.

Salaberry-De-Valleyfield, Quebec, Canada

450-747-8510 (résidentiel) 450-288-9651 (mobile) francis.plourde@hotmail.com